Elle a donné naissance à une fille de 3kg 150, le 15 septembre 2021. La nouvelle mère, à 55 ans, Marie Monique Mbozo’o, est reporter à la CRTV, média camerounais de service public

Marie Monique Mbozo’o, journaliste camerounaise, a connu la joie de la maternité à l’âge de 55 ans. La nouvelle mère vit son rêve après six tentatives et quatre interventions chirurgicales. Elle s’est fait suivre au Centre hospitalier de recherche et d’application en chirurgie endoscopique et reproduction humaine (Chracerh). C’est un Centre dédié à la procréation médicalement assisté situé à Yaoundé.

« Le processus a été long et éprouvant psychologiquement comme financièrement. Une femme de mon âge qui accouche sans complication, c’est une victoire de la science, un miracle de Dieu », confie la nouvelle mère à Cameroon Tribune.

« Je félicite cette patiente. Elle a cru en notre travail et a gardé la foi tout au long de de processus ». Déclaration du Pr Kasia, administrateur directeur général du Chracerh. Le gynécologue-obstétricien explique que sa patiente a démarré les consultations au lendemain de l’ouverture officielle du centre. Ensuite : « elle a eu recours à quatre ans de suivi médical ».

Elle atteint 54 ans. A ce stade, un don dovocyte, tenant compte des critères morphologiques et génétiques de la future maman s’impose. Place à la Fécondation In Vitro (Fiv). », Lit-on dans le quotidien camerounais.

L’article Une journaliste camerounaise accouche son premier enfant à l’âge de 55 ans est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Generated by Feedzy