๐ถโ€™๐‘’๐‘ ๐‘ก ๐‘ข๐‘› โ„Ž๐‘œ๐‘š๐‘š๐‘’ ๐‘๐‘œ๐‘ข๐‘Ÿ๐‘ก๐‘œ๐‘–๐‘ , ๐‘๐‘Ž๐‘๐‘–๐‘“๐‘–๐‘ž๐‘ข๐‘’, ๐‘œ๐‘ข๐‘ฃ๐‘’๐‘Ÿ๐‘ก, โ„Ž๐‘ข๐‘š๐‘๐‘™๐‘’ ๐‘’๐‘ก ๐‘”๐‘’ฬ๐‘›๐‘’ฬ๐‘Ÿ๐‘’๐‘ข๐‘ฅ ๐‘‘๐‘Ž๐‘›๐‘  ๐‘™๐‘’๐‘  ๐‘–๐‘‘๐‘’ฬ๐‘’๐‘  ๐‘ž๐‘ข๐‘– ๐‘ โ€™๐‘’๐‘ ๐‘ก ๐‘๐‘œ๐‘›๐‘“๐‘–๐‘’ฬ ๐‘Žฬ€ ๐‘›๐‘œ๐‘ก๐‘Ÿ๐‘’ ๐‘—๐‘œ๐‘ข๐‘Ÿ๐‘›๐‘Ž๐‘™ ๐‘๐‘œ๐‘ข๐‘Ÿ ๐‘’ฬ๐‘ฃ๐‘œ๐‘ž๐‘ข๐‘’๐‘Ÿ ๐‘‘๐‘’๐‘  ๐‘ ๐‘ข๐‘—๐‘’๐‘ก๐‘  ๐‘๐‘Ÿ๐‘ขฬ‚๐‘™๐‘Ž๐‘›๐‘ก๐‘  ๐‘‘๐‘’๐‘๐‘ข๐‘–๐‘  ๐‘™๐‘Ž ๐‘โ„Ž๐‘ข๐‘ก๐‘’ ๐‘‘๐‘ข ๐‘๐‘Ÿ๐‘’ฬ๐‘ ๐‘–๐‘‘๐‘’๐‘›๐‘ก ๐ผ๐‘‘๐‘Ÿ๐‘–๐‘ ๐‘ ๐‘Ž ๐ท๐‘’ฬ๐‘๐‘ฆ. ๐ฟ๐‘Ž ๐‘”๐‘Ÿ๐‘Ž๐‘›๐‘‘๐‘’ ๐‘ ๐‘ข๐‘Ÿ๐‘๐‘Ÿ๐‘–๐‘ ๐‘’ ๐‘โ€™๐‘’๐‘ ๐‘ก ๐‘ž๐‘ข๐‘’ ๐‘€๐‘Žโ„Ž๐‘‘๐‘– ๐‘€๐‘Žโ„Ž๐‘Ž๐‘š๐‘Ž๐‘ก ๐ด๐‘™๐‘– ๐‘๐‘œ๐‘›๐‘›๐‘Ž๐‘–๐‘ก ๐‘๐‘–๐‘’๐‘› ๐‘™๐‘’ ๐‘†๐‘’ฬ๐‘›๐‘’ฬ๐‘”๐‘Ž๐‘™, ๐‘ ๐‘’๐‘  ๐‘๐‘œ๐‘›๐‘“๐‘Ÿ๐‘’ฬ๐‘Ÿ๐‘–๐‘’๐‘  ๐‘’๐‘ก ๐‘ ๐‘’๐‘  ๐‘”๐‘Ÿ๐‘Ž๐‘›๐‘‘๐‘  โ„Ž๐‘œ๐‘š๐‘š๐‘’๐‘  ๐‘๐‘œ๐‘š๐‘š๐‘’ ๐ฟ๐‘–๐‘š๐‘Ž๐‘š๐‘œ๐‘ข ๐ฟ๐‘Ž๐‘ฆ๐‘’, ๐ถโ„Ž๐‘’๐‘–๐‘˜โ„Ž ๐ดโ„Ž๐‘š๐‘Ž๐‘‘๐‘œ๐‘ข ๐ต๐‘Ž๐‘š๐‘๐‘Ž, ๐ถโ„Ž๐‘’๐‘–๐‘˜โ„Ž ๐ผ๐‘๐‘Ÿ๐‘Žโ„Ž๐‘–๐‘š ๐‘๐‘–๐‘Ž๐‘ ๐‘ , ๐ถโ„Ž๐‘’๐‘–๐‘˜โ„Ž ๐ด๐‘›๐‘ก๐‘Ž ๐ท๐‘–๐‘œ๐‘. ๐‘†๐‘Ž๐‘›๐‘  ๐‘Ž๐‘š๐‘๐‘Ž๐‘”๐‘’, ๐‘–๐‘™ ๐‘Ž ๐‘Ÿ๐‘’ฬ๐‘๐‘œ๐‘›๐‘‘๐‘ข ๐‘Žฬ€ ๐‘ก๐‘œ๐‘ข๐‘ก๐‘’๐‘  ๐‘›๐‘œ๐‘  ๐‘ž๐‘ข๐‘’๐‘ ๐‘ก๐‘–๐‘œ๐‘›๐‘  ๐‘ž๐‘ข๐‘– ๐‘๐‘œ๐‘Ÿ๐‘ก๐‘’๐‘›๐‘ก ๐‘ ๐‘ข๐‘Ÿ ๐‘ ๐‘œ๐‘› ๐‘’๐‘›๐‘”๐‘Ž๐‘”๐‘’๐‘š๐‘’๐‘›๐‘ก ๐‘๐‘œ๐‘™๐‘–๐‘ก๐‘–๐‘ž๐‘ข๐‘’, ๐‘™๐‘’๐‘  ๐‘๐‘œ๐‘›๐‘‘๐‘–๐‘ก๐‘–๐‘œ๐‘›๐‘  ๐‘‘๐‘’ ๐‘™๐‘Ž ๐‘š๐‘œ๐‘Ÿ๐‘ก ๐‘‘๐‘’ ๐ท๐‘’ฬ๐‘๐‘ฆ, ๐‘™๐‘Ž ๐‘๐‘œ๐‘›๐‘“๐‘–๐‘ ๐‘๐‘Ž๐‘ก๐‘–๐‘œ๐‘› ๐‘‘๐‘ข ๐‘๐‘œ๐‘ข๐‘ฃ๐‘œ๐‘–๐‘Ÿ ๐‘๐‘Ž๐‘Ÿ ๐‘™๐‘’ ๐ถ๐‘œ๐‘›๐‘ ๐‘’๐‘–๐‘™ ๐‘€๐‘–๐‘™๐‘–๐‘ก๐‘Ž๐‘–๐‘Ÿ๐‘’ ๐‘‘๐‘’ ๐‘‡๐‘Ÿ๐‘Ž๐‘›๐‘ ๐‘–๐‘ก๐‘–๐‘œ๐‘› (๐ถ๐‘€๐‘‡) ๐‘ ๐‘Ž๐‘›๐‘  ๐‘œ๐‘ข๐‘๐‘™๐‘–๐‘’๐‘Ÿ ๐‘™๐‘’๐‘  ๐‘Ÿ๐‘œฬ‚๐‘™๐‘’๐‘  ๐‘‘๐‘’ ๐‘™๐‘Ž ๐น๐‘Ÿ๐‘Ž๐‘›๐‘๐‘’ ๐‘’๐‘ก ๐‘๐‘’๐‘™๐‘ข๐‘– ๐‘ ๐‘ข๐‘๐‘๐‘œ๐‘ ๐‘’ฬ ๐‘‘๐‘’ ๐‘™๐‘Ž ๐‘…๐‘ข๐‘ ๐‘ ๐‘–๐‘’ ๐‘‘๐‘Ž๐‘›๐‘  ๐‘™๐‘Ž ๐‘Ÿ๐‘’ฬ๐‘”๐‘–๐‘œ๐‘›.

๐——๐—”๐—ž๐—”๐—ฅ๐—ง๐—œ๐— ๐—˜๐—ฆ: ๐— ๐—ผ๐—ป๐˜€๐—ถ๐—ฒ๐˜‚๐—ฟ ๐— ๐—ฎ๐—ต๐—ฎ๐—ฑ๐—ถ ๐— ๐—ฎ๐—ต๐—ฎ๐—บ๐—ฎ๐˜ ๐—”๐—Ÿ๐—œ, ๐˜ƒ๐—ผ๐˜‚๐˜€ ๐—ฒฬ‚๐˜๐—ฒ๐˜€ ๐—น๐—ฒ ๐—น๐—ฒ๐—ฎ๐—ฑ๐—ฒ๐—ฟ ๐—ฑ๐˜‚ ๐—™๐—ฟ๐—ผ๐—ป๐˜ ๐—ฝ๐—ผ๐˜‚๐—ฟ ๐—นโ€™๐—”๐—น๐˜๐—ฒ๐—ฟ๐—ป๐—ฎ๐—ป๐—ฐ๐—ฒ ๐—ฒ๐˜ ๐—น๐—ฎ ๐—–๐—ผ๐—ป๐—ฐ๐—ผ๐—ฟ๐—ฑ๐—ฒ ๐—ฎ๐˜‚ ๐—ง๐—ฐ๐—ต๐—ฎ๐—ฑ (๐—™๐—”๐—–๐—ง), ๐˜‚๐—ป ๐—ด๐—ฟ๐—ผ๐˜‚๐—ฝ๐—ฒ ๐—ฝ๐—ผ๐—น๐—ถ๐˜๐—ถ๐—ฐ๐—ผ-๐—บ๐—ถ๐—น๐—ถ๐˜๐—ฎ๐—ถ๐—ฟ๐—ฒ, ๐—ฒ๐—ป๐—ด๐—ฎ๐—ด๐—ฒฬ ๐—ฑ๐—ฒ๐—ฝ๐˜‚๐—ถ๐˜€ ๐—ฑ๐—ฒ ๐—ป๐—ผ๐—บ๐—ฏ๐—ฟ๐—ฒ๐˜‚๐˜€๐—ฒ๐˜€ ๐—ฎ๐—ป๐—ป๐—ฒฬ๐—ฒ๐˜€ ๐—ฐ๐—ผ๐—ป๐˜๐—ฟ๐—ฒ ๐—น๐—ฒ ๐—ฟ๐—ฒฬ๐—ด๐—ถ๐—บ๐—ฒ ๐—ฑโ€™๐—œ๐—ฑ๐—ฟ๐—ถ๐˜€๐˜€ ๐——๐—ฒฬ๐—ฏ๐˜†. ๐—–โ€™๐—ฒ๐˜€๐˜ ๐—น๐—ผ๐—ฟ๐˜€ ๐—ฑ๐—ฒ ๐˜ƒ๐—ผ๐˜๐—ฟ๐—ฒ ๐—ผ๐—ณ๐—ณ๐—ฒ๐—ป๐˜€๐—ถ๐˜ƒ๐—ฒ ๐—ฒ๐—ป ๐—ฎ๐˜ƒ๐—ฟ๐—ถ๐—น ๐Ÿฎ๐Ÿฌ๐Ÿฎ๐Ÿญ ๐—พ๐˜‚โ€™๐—œ๐—ฑ๐—ฟ๐—ถ๐˜€๐˜€ ๐——๐—ฒฬ๐—ฏ๐˜† ๐—ฎ ๐˜๐—ฟ๐—ผ๐˜‚๐˜ƒ๐—ฒฬ ๐—น๐—ฎ ๐—บ๐—ผ๐—ฟ๐˜. ๐——๐—ฒ๐˜€ ๐—ถ๐—ป๐—ณ๐—ผ๐—ฟ๐—บ๐—ฎ๐˜๐—ถ๐—ผ๐—ป๐˜€ ๐—ผ๐—ป๐˜ ๐—ฐ๐—ถ๐—ฟ๐—ฐ๐˜‚๐—น๐—ฒฬ ๐˜€๐˜‚๐—ฟ ๐˜‚๐—ป๐—ฒ ๐—บ๐—ผ๐—ฟ๐˜ ๐—พ๐˜‚๐—ถ ๐—ฎ๐˜‚๐—ฟ๐—ฎ๐—ถ๐˜ ๐—ฒฬ๐˜๐—ฒฬ ๐—ฝ๐—น๐˜‚๐˜๐—ผฬ‚๐˜ ๐—ผ๐—ฟ๐—ด๐—ฎ๐—ป๐—ถ๐˜€๐—ฒฬ๐—ฒ ๐—ฝ๐—ฎ๐—ฟ ๐˜‚๐—ป ๐—บ๐—ฒ๐—บ๐—ฏ๐—ฟ๐—ฒ ๐—ฑ๐—ฒ ๐˜€๐—ผ๐—ป ๐—ฐ๐—น๐—ฎ๐—ป. ๐—ค๐˜‚๐—ฒ ๐—ฝ๐—ผ๐˜‚๐˜ƒ๐—ฒ๐˜‡-๐˜ƒ๐—ผ๐˜‚๐˜€ ๐—ป๐—ผ๐˜‚๐˜€ ๐—ฒ๐—ป ๐—ฑ๐—ถ๐—ฟ๐—ฒ ?

๐— ๐—ฎ๐—ต๐—ฎ๐—ฑ๐—ถ ๐— ๐—ฎ๐—ต๐—ฎ๐—บ๐—ฎ๐˜ ๐—”๐—Ÿ๐—œ : Avant tout, je voudrais saisir cette occasion pour adresser un message de compassion et une priรจre ร  la famille de notre regrettรฉ le Prรฉsident Alhadj Hissein Habrรฉ pour ces รฉpreuves quโ€™il a traversรฉes. Le nom du dรฉfunt Prรฉsident est et restera, ร  jamais, indissociable ร  lโ€™Histoire de notre chรจre patrie, le Tchad. Permettez-nous dโ€™adresser aussi, ร  travers vous, non seulement nos salutations fraternelles au Peuple sรฉnรฉgalais dans son ensemble, ร  la communautรฉ Lรฉbou, ร  la famille Layenne, mais aussi nos considรฉrations pour leur accueil et leur hospitalitรฉ qui donne un sens au mot Tรฉranga. Terre qui a enfantรฉ des รฉrudits tels que Cheikh Hamadou Bamba, Limamou Laye et des intellectuels tels que Cheikh Anta Diop et Cheikh Hamidou Kane, รฉvoque en nous admiration et dรฉvotion. Il est vrai que, nous nโ€™avons pas pu visiter les terres du Cheikh Ibrahim Niasse, mais le Sรฉnรฉgal nโ€™est pas tout ร  fait รฉtranger ร  nous, dโ€™autant plus que les premiers contacts avec la Terre de la Tรฉranga fussent dans les amphithรฉรขtres de lโ€™universitรฉ de Reims en Champagne Ardennes. Les relations fraternelles avec mes camarades sรฉnรฉgalais mโ€™ont permis dโ€™apprendre beaucoup de choses et surtout les analogies et similitudes qui caractรฉrisent nos us et traditions. Avant dโ€™รฉvoquer les รฉvรจnements du printemps dernier, nous pensons devoir รฉclairer vos augustes lecteurs sur le Front pour lโ€™Alternance et la Concorde au Tchad (FACT), sur ses objectifs et ses visions politiques. Le FACT est nรฉ en avril 2016 suite ร  une scission interne ร  la rรฉbellion tchadienne et a fait de lโ€™alternance politique au Tchad son leitmotiv. Il nโ€™y a aucune ambition personnelle, encore moins des intรฉrรชts personnels. Des fils du Tchad, de diffรฉrentes rรฉgions du pays, ont prรชtรฉ serment pour apporter leur concours pour que la libertรฉ, la justice, lโ€™alternance dรฉmocratique, bref lโ€™Etat de droit soit une rรฉalitรฉ au Tchad. Dรจs le dรฉpart, nous nโ€™avons pas fermรฉ les portes pour une solution politique et, cโ€™est dรจs 2016 que nous avons sollicitรฉ une table ronde inclusive pour rรฉgler dรฉfinitivement le problรจme tchadien par le dialogue. Nous pensons que si les hommes sont parvenus ร  rรฉsoudre des crimes aussi abominables que lโ€™apartheid par le dialogue, la rรฉsolution du problรจme tchadien serait possible pacifiquement autour dโ€™une table ronde ou vรฉritรฉ et pardon seront les maรฎtres mots. Le rรฉgime, usant et abusant des รฉlรฉments de langage que ses soutiens ont mis ร  sa disposition, avait balayรฉ toutes ces propositions dโ€™un revers de la main, nous traitant tantรดt de terroristes ou encore de mercenaires. Le qualificatif terroriste utilisรฉ, ร  notre endroit, nous a รฉtรฉ lancรฉ par lโ€™administration franรงaise. Dans une dรฉmarche consistant ร  aider Idriss Dรฉby pour sa prรฉsence au Mali, lโ€™administration franรงaise a usรฉ de tous les moyens de rรฉpressions et surtout de son pouvoir discrรฉtionnaire pour prendre un acte consistant ร  geler des supposรฉs avoirs que nous dรฉtenions pour des activitรฉs terroristes. Il est vrai que nous รฉtions choquรฉs dโ€™รชtre comparรฉs ร  des illuminรฉs rรฉtrogrades. Mais lorsquโ€™on sait que, sur ce chemin de la rรฉsistance, Nelson Mandela avait passรฉ 27 annรฉes de sa vie en prison. Jean Moulin รฉtait qualifiรฉ de terroriste avant quโ€™il soit lรขchement suppliciรฉ et exรฉcutรฉ. Cette accusation รฉtait portรฉe contre De Gaulle par une condamnation ร  une peine de mort par contumace. Alors, nous nโ€™รฉtions pas surpris. Nous avons รฉtรฉ assimilรฉs ร  des extrรฉmistes et cela dรฉmontre ร  suffisance, pas seulement la mรฉconnaissance de notre personne, mais รฉgalement cette prรฉtention de qualifier toute personne gรชnante de terroriste. Nous sommes nรฉs et grandis dans un environnement similaire au Sรฉnรฉgal oรน non seulement les diffรฉrentes confrรฉries musulmanes cohabitent en paix, mais รฉgalement, les diffรฉrentes religions monothรฉistes ou polythรฉistes vivent en harmonie sous la bienveillance dโ€™une autoritรฉ laรฏque. Pour notre prรฉsence en Libye, tout a commencรฉ en 2014. Lorsque le Congrรจs National nous a demandรฉ de venir rassembler nos combattants qui se sont retrouvรฉs en Libye suite aux accords entre Idriss Dรฉby et Oumar El Bรฉchir en 2010. Nous avons posรฉ une condition ร  savoir, de ne pas nous demander de nous immiscer dans le problรจme interne libyen. En Libye, le terme neutre nโ€™existe pas, on vous dit clairement, soit vous รชtes avec moi ou contre moi. A plusieurs reprises, nous avons รฉtรฉ victimes dโ€™attaques perpรฉtrรฉes contre nos positions, tantรดt par Haftar et tantรดt par Daesh. Nous avons tenu 05 annรฉes, avant de nous dรฉcider dโ€™aller chez nous. Dรฉbut mars 2021, nous avons fait passer plusieurs messages aux Franรงais leur dรฉmontrant notre volontรฉ de rentrer chez nous. Nous avons indiquรฉ dans ces messages que si la France peut persuader Idriss Dรฉby ร  organiser une table ronde inclusive, notre disponibilitรฉ est totale pour rรฉgler pacifiquement le problรจme tchadien. Si la France ne peut pas convaincre Idriss Dรฉby ร  aller vers la paix, quโ€™elle ne sโ€™immisce pas en aidant Dรฉby. La rรฉponse nous est parvenue dรฉbut avril, annonรงant que toute intrusion du FACT au Tchad sera sรฉvรจrement rรฉprimรฉe. Nous avons rรฉpondu quโ€™il y a une mauvaise comprรฉhension de notre dรฉmarche et que le but nโ€™รฉtait pas de demander une autorisation pour rentrer chez nous. Le 10 avril au soir, nous sommes rentrรฉs et lโ€™objectif รฉtait dโ€™empรชcher ces mascarades dโ€™รฉlections organisรฉes par la dictature. Les vrais accrochages se sont dรฉroulรฉs le 18 avril. Les affrontements se sont arrรชtรฉs ร  la tombรฉe de la nuit. Le 19, nous avons lancรฉ une offensive qui a mis lโ€™ennemi en dรฉbandade. Vers 9 heures, nous avons remarquรฉ lโ€™atterrissage dโ€™un hรฉlicoptรจre et qui dรฉcolla prรฉcipitamment. Nous nous sommes sรฉparรฉs vers 11 heures et cโ€™est la nuit que nous avons appris dans un premier temps que Dรฉby serait blessรฉ. Cโ€™est la nuit que la rumeur sur sa mort a circulรฉ. Comment est mort Dรฉby? Seules ses proches peuvent le savoir car ils se sont enfuis aprรจs notre offensive et nous nโ€™avons pas trouvรฉ sa dรฉpouille. Beaucoup dโ€™hypothรจses sont avancรฉes.

๐——๐—”๐—ž๐—”๐—ฅ๐—ง๐—œ๐— ๐—˜๐—ฆ : ๐—”๐—ฝ๐—ฟ๐—ฒฬ€๐˜€ ๐—ฐ๐—ฒ๐˜๐˜๐—ฒ ๐—ผ๐—ณ๐—ณ๐—ฒ๐—ป๐˜€๐—ถ๐˜ƒ๐—ฒ ๐˜€๐˜‚๐—ถ๐˜ƒ๐—ถ๐—ฒ ๐—ฑ๐—ฒ ๐—น๐—ฎ ๐—บ๐—ผ๐—ฟ๐˜ ๐—ฑ๐—ฒ ๐——๐—ฒฬ๐—ฏ๐˜†, ๐˜ƒ๐—ผ๐˜‚๐˜€ ๐—ปโ€™๐—ฎ๐˜ƒ๐—ฒ๐˜‡ ๐—ฝ๐—ฎ๐˜€ ๐—ณ๐—ผ๐—ป๐—ฐ๐—ฒฬ ๐˜€๐˜‚๐—ฟ ๐—ก๐—ฑ๐—ท๐—ฎ๐—บ๐—ฒ๐—ป๐—ฎ ๐—บ๐—ฎ๐—ถ๐˜€ ๐˜ƒ๐—ผ๐˜‚๐˜€ ๐˜ƒ๐—ผ๐˜‚๐˜€ ๐—ฒฬ‚๐˜๐—ฒ๐˜€ ๐—ฟ๐—ฒ๐—ฝ๐—น๐—ถ๐—ฒฬ๐˜€ ๐˜ƒ๐—ฒ๐—ฟ๐˜€ ๐˜ƒ๐—ผ๐˜€ ๐—ฏ๐—ฎ๐˜€๐—ฒ๐˜€-๐—ฎ๐—ฟ๐—ฟ๐—ถ๐—ฒฬ€๐—ฟ๐—ฒ๐˜€. ๐—ฃ๐—ผ๐˜‚๐—ฟ๐—พ๐˜‚๐—ผ๐—ถ ?

๐— ๐—ฎ๐—ต๐—ฎ๐—ฑ๐—ถ ๐— ๐—ฎ๐—ต๐—ฎ๐—บ๐—ฎ๐˜ ๐—”๐—Ÿ๐—œ : Nous รฉtions survolรฉs 24 heures sur 24 par lโ€™aviation franรงaise qui donne en temps rรฉel tous nos faits et gestes au rรฉgime. Pire, la soldatesque du rรฉgime est approvisionnรฉe en logistique par les avions franรงais. Eau, carburant et munitions sont parachutรฉs aux gouvernementaux. Malgrรฉ cela, cโ€™est en rรฉpondant aux appels de cessez-le-feu lancรฉs par la Sociรฉtรฉ civile et lโ€™Association des chefs traditionnels que nous avons repliรฉ vers lโ€™ouest et les gouvernementaux ont dรฉcampรฉ vers le Sud.

๐——๐—”๐—ž๐—”๐—ฅ๐—ง๐—œ๐— ๐—˜๐—ฆ : ๐—Ÿ๐—ฎ ๐—™๐—ฟ๐—ฎ๐—ป๐—ฐ๐—ฒ, ๐—ฎฬ€ ๐˜๐—ฟ๐—ฎ๐˜ƒ๐—ฒ๐—ฟ๐˜€ ๐˜€๐—ฎ ๐—ฏ๐—ฎ๐˜€๐—ฒ ๐—บ๐—ถ๐—น๐—ถ๐˜๐—ฎ๐—ถ๐—ฟ๐—ฒ ๐—ฒ๐˜ ๐˜€๐—ฒ๐˜€ ๐—ต๐—ผ๐—บ๐—บ๐—ฒ๐˜€, ๐—ฎ ๐˜๐—ผ๐˜‚๐—ท๐—ผ๐˜‚๐—ฟ๐˜€ ๐—ฎ๐—ถ๐—ฑ๐—ฒฬ ๐—น๐—ฒ ๐—ฝ๐—ผ๐˜‚๐˜ƒ๐—ผ๐—ถ๐—ฟ ๐—ฑโ€™๐—œ๐—ฑ๐—ฟ๐—ถ๐˜€๐˜€ ๐——๐—ฒฬ๐—ฏ๐˜†, ๐—พ๐˜‚๐—ฒ ๐—ฝ๐—ฒ๐—ป๐˜€๐—ฒ๐˜‡-๐˜ƒ๐—ผ๐˜‚๐˜€ ๐—ฑ๐—ฒ ๐˜€๐—ผ๐—ป ๐—ฟ๐—ผฬ‚๐—น๐—ฒ ๐—บ๐—ถ๐—น๐—ถ๐˜๐—ฎ๐—ถ๐—ฟ๐—ฒ ๐—บ๐—ฎ๐—ถ๐˜€ ๐—ฎ๐˜‚๐˜€๐˜€๐—ถ ๐—ฝ๐—ผ๐—น๐—ถ๐˜๐—ถ๐—พ๐˜‚๐—ฒ ๐—ฎ๐˜‚๐—ฝ๐—ฟ๐—ฒฬ€๐˜€ ๐—ฑ๐˜‚ ๐—–๐—ผ๐—ป๐˜€๐—ฒ๐—ถ๐—น ๐— ๐—ถ๐—น๐—ถ๐˜๐—ฎ๐—ถ๐—ฟ๐—ฒ ๐—ฑ๐—ฒ ๐—ง๐—ฟ๐—ฎ๐—ป๐˜€๐—ถ๐˜๐—ถ๐—ผ๐—ป (๐—–๐— ๐—ง) ๐—ฎ๐˜‚๐—ท๐—ผ๐˜‚๐—ฟ๐—ฑโ€™๐—ต๐˜‚๐—ถ ?

๐— ๐—ฎ๐—ต๐—ฎ๐—ฑ๐—ถ ๐— ๐—ฎ๐—ต๐—ฎ๐—บ๐—ฎ๐˜ ๐—”๐—Ÿ๐—œ : Le soutien actif de la France ร  la dictature nโ€™รฉtait pas un secret pour nous. On nous a clairement menacรฉs de bombardements. La France, dans ce que, dโ€™aucuns ont appelรฉ la diplomatie militaire franรงaise, a utilisรฉ Idriss Dรฉby et les soldats tchadiens pour concrรฉtiser ses ambitions dans la sous-rรฉgion. Nous pensons quโ€™il est normal que chaque Etat souverain cherche ร  dรฉfendre ses intรฉrรชts mais aussi que, pour nous, Tchadiens รฉgalement, nous devons dรฉfendre les nรดtres.

๐——๐—”๐—ž๐—”๐—ฅ๐—ง๐—œ๐— ๐—˜๐—ฆ : ๐—Ÿ๐—ฒ ๐—ณ๐—ถ๐—น๐˜€ ๐—ฎ๐—ฑ๐—ผ๐—ฝ๐˜๐—ถ๐—ณ ๐—ฑโ€™๐—œ๐—ฑ๐—ฟ๐—ถ๐˜€๐˜€ ๐——๐—ฒฬ๐—ฏ๐˜†, ๐— ๐—ฎ๐—ต๐—ฎ๐—บ๐—ฎ๐˜ ๐—ž๐—ฎ๐—ธ๐—ฎ ๐—ฎ ๐—ฑ๐—ถ๐˜ ๐—ฑ๐—ฎ๐—ป๐˜€ ๐˜‚๐—ป๐—ฒ ๐—ถ๐—ป๐˜๐—ฒ๐—ฟ๐˜ƒ๐—ถ๐—ฒ๐˜„ ๐˜€๐˜‚๐—ฟ ยซ๐—๐—ฒ๐˜‚๐—ป๐—ฒ ๐—”๐—ณ๐—ฟ๐—ถ๐—พ๐˜‚๐—ฒ, ๐—พ๐˜‚โ€™๐—ฎฬ€ ๐—น๐—ฎ ๐—บ๐—ผ๐—ฟ๐˜ ๐—ฑ๐—ฒ ๐——๐—ฒฬ๐—ฏ๐˜†, ๐—ถ๐—น๐˜€ ๐˜€๐—ฒ ๐˜€๐—ผ๐—ป๐˜ ๐—ฐ๐—ผ๐—ป๐—ฐ๐—ฒ๐—ฟ๐˜๐—ฒฬ๐˜€ ๐—ฐ๐—ผ๐—น๐—น๐—ฒ๐—ฐ๐˜๐—ถ๐˜ƒ๐—ฒ๐—บ๐—ฒ๐—ป๐˜ ๐—ฝ๐—ผ๐˜‚๐—ฟ ๐—ฝ๐—ฟ๐—ฒ๐—ป๐—ฑ๐—ฟ๐—ฒ ๐—น๐—ฒ ๐—ฝ๐—ผ๐˜‚๐˜ƒ๐—ผ๐—ถ๐—ฟ. ๐—Ÿ๐—ฎ ๐—ฐ๐—ผ๐—ป๐˜€๐˜๐—ถ๐˜๐˜‚๐˜๐—ถ๐—ผ๐—ป ๐˜๐—ฐ๐—ต๐—ฎ๐—ฑ๐—ถ๐—ฒ๐—ป๐—ป๐—ฒ ๐—ปโ€™๐—ฎ ๐—ฎ๐—ถ๐—ป๐˜€๐—ถ ๐—ฝ๐—ฎ๐˜€ ๐—ฒฬ๐˜๐—ฒฬ ๐—ฟ๐—ฒ๐˜€๐—ฝ๐—ฒ๐—ฐ๐˜๐—ฒฬ๐—ฒ. ๐—ค๐˜‚๐—ฒ๐—น๐—น๐—ฒ ๐—ฒ๐˜€๐˜ ๐—ฑ๐—ผ๐—ป๐—ฐ ๐—น๐—ฎ ๐—น๐—ฒฬ๐—ด๐—ถ๐˜๐—ถ๐—บ๐—ถ๐˜๐—ฒฬ ๐—ฑ๐˜‚ ๐—–๐—ผ๐—ป๐˜€๐—ฒ๐—ถ๐—น ๐— ๐—ถ๐—น๐—ถ๐˜๐—ฎ๐—ถ๐—ฟ๐—ฒ ๐—ฑ๐—ฒ ๐—ง๐—ฟ๐—ฎ๐—ป๐˜€๐—ถ๐˜๐—ถ๐—ผ๐—ป (๐—–๐— ๐—ง) ? ๐—ค๐˜‚โ€™๐—ฒ๐—ป ๐—ฝ๐—ฒ๐—ป๐˜€๐—ฒ๐˜‡-๐˜ƒ๐—ผ๐˜‚๐˜€?

๐— ๐—ฎ๐—ต๐—ฎ๐—ฑ๐—ถ ๐— ๐—ฎ๐—ต๐—ฎ๐—บ๐—ฎ๐˜ ๐—”๐—Ÿ๐—œ : : Cโ€™est un coup dโ€™Etat. On avait prรฉtextรฉ la stabilitรฉ du Tchad et la maladie du prรฉsident de lโ€™Assemblรฉe pour installer le fils de Dรฉby. Cela fait plus de trois dรฉcennies que la France soutienne la dictature tchadienne. Non seulement ce soutien a contribuรฉ efficacement ร  lโ€™enracinement de tyrannie, mais a aidรฉ ร  une rรฉgression dรฉmocratique sans prรฉcรฉdent au Tchad. Rappelez-vous que cโ€™est Idriss Dรฉby lui-mรชme qui a dรฉnoncรฉ la modification de la seule Constitution, issue de la Confรฉrence Nationale Souveraine, par la France pour faire perpรฉtuer Dรฉby au pouvoir. Pour la maladie du Prรฉsident de lโ€™Assemblรฉe, on sait quโ€™il y a 4 vice-prรฉsidents qui auraient pu remplir cette tรขche. On veut coรปte-que-coรปte, faire continuer le systรจme Dรฉby sans Deby. Chose encore plus bizarre, rรฉcemment, aprรจs lโ€™installation de lโ€™Assemblรฉe provisoire, cโ€™est encore lโ€™ancien prรฉsident de lโ€™Assemblรฉe qui รฉtait frappรฉ par une supposรฉe incapacitรฉ pour assurer la vacance du pouvoir, qui a รฉtรฉ dรฉsignรฉ pour prรฉsider lโ€™Assemblรฉe provisoire(CNT). La junte est imposรฉe aux Tchadiens par la volontรฉ de la France.

๐——๐—”๐—ž๐—”๐—ฅ๐—ง๐—œ๐— ๐—˜๐—ฆ : ๐—”ฬ€ ๐—ฑ๐—ฒ๐˜‚๐˜… ๐—ผ๐—ฐ๐—ฐ๐—ฎ๐˜€๐—ถ๐—ผ๐—ป๐˜€ ๐—พ๐˜‚๐—ถ ๐—น๐˜‚๐—ถ ๐—ฒฬ๐˜๐—ฎ๐—ถ๐—ฒ๐—ป๐˜ ๐—ผ๐—ณ๐—ณ๐—ฒ๐—ฟ๐˜๐—ฒ๐˜€, ๐— ๐—ฎ๐—ต๐—ฎ๐—บ๐—ฎ๐˜ ๐—ž๐—ฎ๐—ธ๐—ฎ ๐—ปโ€™๐—ฎ ๐—ฝ๐—ฎ๐˜€ ๐˜ƒ๐—ผ๐˜‚๐—น๐˜‚ ๐—ฑ๐—ถ๐—ฟ๐—ฒ ๐—ฐ๐—น๐—ฎ๐—ถ๐—ฟ๐—ฒ๐—บ๐—ฒ๐—ป๐˜ ๐—พ๐˜‚โ€™๐—ถ๐—น ๐—ฎ๐˜€๐˜€๐˜‚๐—ฟ๐—ฒ๐—ฟ๐—ฎ ๐˜€๐—ถ๐—บ๐—ฝ๐—น๐—ฒ๐—บ๐—ฒ๐—ป๐˜ ๐˜‚๐—ป๐—ฒ ๐˜๐—ฟ๐—ฎ๐—ป๐˜€๐—ถ๐˜๐—ถ๐—ผ๐—ป ๐—ฒ๐˜ ๐—ผ๐—ฟ๐—ด๐—ฎ๐—ป๐—ถ๐˜€๐—ฒ๐—ฟ๐—ฎ ๐—ฑ๐—ฒ๐˜€ ๐—ฒฬ๐—น๐—ฒ๐—ฐ๐˜๐—ถ๐—ผ๐—ป๐˜€. ๐—ข๐—ป ๐˜€๐—ฒ๐—บ๐—ฏ๐—น๐—ฒ ๐—ฑ๐—ผ๐—ป๐—ฐ ๐˜€๐—ฒ ๐—ฑ๐—ถ๐—ฟ๐—ถ๐—ด๐—ฒ๐—ฟ ๐˜ƒ๐—ฒ๐—ฟ๐˜€ ๐˜‚๐—ป๐—ฒ ๐—ฐ๐—ฎ๐—ป๐—ฑ๐—ถ๐—ฑ๐—ฎ๐˜๐˜‚๐—ฟ๐—ฒ ๐—ฑ๐—ฒ ๐— ๐—ฎ๐—ต๐—ฎ๐—บ๐—ฎ๐˜ ๐—ธ๐—ฎ๐—ธ๐—ฎ ๐—ฎ๐—ฝ๐—ฟ๐—ฒฬ€๐˜€ ๐—น๐—ฒ๐˜€ ๐Ÿญ๐Ÿด ๐—บ๐—ผ๐—ถ๐˜€ ๐—ฑ๐—ฒ ๐˜๐—ฟ๐—ฎ๐—ป๐˜€๐—ถ๐˜๐—ถ๐—ผ๐—ปโ€ฆ..๐˜ƒ๐—ผ๐˜๐—ฟ๐—ฒ ๐—ฐ๐—ผ๐—บ๐—บ๐—ฒ๐—ป๐˜๐—ฎ๐—ถ๐—ฟ๐—ฒ ?

Mahadi Mahamat ALI : Nous ne sommes pas, par principe, contre la participation de quiconque au jeu dรฉmocratique, ร  la double condition quโ€™il faut, non seulement quโ€™il y ait des rรจgles impartiales. Mais aussi que le jeu ne soit pas biaisรฉ ร  lโ€™avance. Or telles que les choses รฉvoluent, il nโ€™y aura ni impartialitรฉ, ni รฉgalitรฉ encore moins transparence.

๐——๐—”๐—ž๐—”๐—ฅ๐—ง๐—œ๐— ๐—˜๐—ฆ : ๐—Ÿ๐—ฒ ๐—–๐—ผ๐—ป๐˜€๐—ฒ๐—ถ๐—น ๐— ๐—ถ๐—น๐—ถ๐˜๐—ฎ๐—ถ๐—ฟ๐—ฒ ๐—ฑ๐—ฒ ๐—ง๐—ฟ๐—ฎ๐—ป๐˜€๐—ถ๐˜๐—ถ๐—ผ๐—ป (๐—–๐— ๐—ง) ๐—ฝ๐—ฟ๐—ฒฬ๐—ฝ๐—ฎ๐—ฟ๐—ฒ ๐˜‚๐—ป ๐——๐—ถ๐—ฎ๐—น๐—ผ๐—ด๐˜‚๐—ฒ ๐—ก๐—ฎ๐˜๐—ถ๐—ผ๐—ป๐—ฎ๐—น ๐—œ๐—ป๐—ฐ๐—น๐˜‚๐˜€๐—ถ๐—ณ. ๐—œ๐—น ๐—ฎ ๐—ฐ๐—ฟ๐—ฒฬ๐—ฒฬ ๐˜‚๐—ป ๐—–๐—ผ๐—บ๐—ถ๐˜๐—ฒฬ ๐—ฝ๐—ผ๐˜‚๐—ฟ ๐—ป๐—ฒฬ๐—ด๐—ผ๐—ฐ๐—ถ๐—ฒ๐—ฟ ๐—ฎ๐˜ƒ๐—ฒ๐—ฐ ๐—น๐—ฒ๐˜€ ๐—บ๐—ผ๐˜‚๐˜ƒ๐—ฒ๐—บ๐—ฒ๐—ป๐˜๐˜€ ๐—ฝ๐—ผ๐—น๐—ถ๐˜๐—ถ๐—ฐ๐—ผ ๐—บ๐—ถ๐—น๐—ถ๐˜๐—ฎ๐—ถ๐—ฟ๐—ฒ๐˜€. ๐—Ÿ๐—ฒ ๐—ง๐—ผ๐—ด๐—ผ ๐—ฎ ๐—ฎ๐˜‚๐˜€๐˜€๐—ถ ๐—ถ๐—ป๐—ถ๐˜๐—ถ๐—ฒฬ ๐—ฑ๐—ฒ๐˜€ ๐—ฟ๐—ฒ๐—ป๐—ฐ๐—ผ๐—ป๐˜๐—ฟ๐—ฒ๐˜€ ๐—ฎฬ€ ๐—Ÿ๐—ผ๐—บ๐—ฒฬ. ๐—˜๐˜ ๐—ฒ๐—ป๐—ณ๐—ถ๐—ป, ๐—น๐—ฒ ๐—ค๐—ฎ๐˜๐—ฎ๐—ฟ ๐—ฎ ๐—ฒฬ๐—ด๐—ฎ๐—น๐—ฒ๐—บ๐—ฒ๐—ป๐˜ ๐—ฟ๐—ฒ๐—ฐฬง๐˜‚ ๐—น๐—ฎ ๐˜ƒ๐—ถ๐˜€๐—ถ๐˜๐—ฒ ๐—ฑ๐—ฒ ๐— ๐—ฎ๐—ต๐—ฎ๐—บ๐—ฎ๐˜ ๐—ž๐—ฎ๐—ธ๐—ฎ ๐—ฝ๐—ผ๐˜‚๐—ฟ ๐˜‚๐—ป๐—ฒ ๐—ฑ๐—ฒ๐—บ๐—ฎ๐—ป๐—ฑ๐—ฒ ๐—ฑ๐—ฒ ๐—ณ๐—ถ๐—ป๐—ฎ๐—ป๐—ฐ๐—ฒ๐—บ๐—ฒ๐—ป๐˜ ๐—ฑ๐—ฒ๐˜€ ๐—ป๐—ฒฬ๐—ด๐—ผ๐—ฐ๐—ถ๐—ฎ๐˜๐—ถ๐—ผ๐—ป๐˜€ ๐—ฎ๐˜ƒ๐—ฒ๐—ฐ ๐—น๐—ฒ๐˜€ ๐—ฝ๐—ผ๐—น๐—ถ๐˜๐—ถ๐—ฐ๐—ผ ๐—บ๐—ถ๐—น๐—ถ๐˜๐—ฎ๐—ถ๐—ฟ๐—ฒ๐˜€. ๐—ฃ๐—ฒ๐—ป๐˜€๐—ฒ๐˜‡-๐˜ƒ๐—ผ๐˜‚๐˜€ ๐—พ๐˜‚๐—ฒ ๐—ฐ๐—ฒ๐˜€ ๐—ฑ๐—ฒฬ๐—บ๐—ฎ๐—ฟ๐—ฐ๐—ต๐—ฒ๐˜€ ๐˜ƒ๐—ผ๐—ป๐˜ ๐—ฑ๐—ฎ๐—ป๐˜€ ๐—น๐—ฒ ๐˜€๐—ฒ๐—ป๐˜€ ๐—ฑโ€™๐˜‚๐—ป๐—ฒ ๐—ฝ๐—ฎ๐—ถ๐˜… ๐—ฒ๐˜ ๐—ฑโ€™๐˜‚๐—ป๐—ฒ ๐—ฟ๐—ฒฬ๐—ฐ๐—ผ๐—ป๐—ฐ๐—ถ๐—น๐—ถ๐—ฎ๐˜๐—ถ๐—ผ๐—ป ๐—ฒ๐—ป๐˜๐—ฟ๐—ฒ ๐—ง๐—ฐ๐—ต๐—ฎ๐—ฑ๐—ถ๐—ฒ๐—ป๐˜€.?

Mahadi Mahamat ALI : Nous concernant, nous avons pris engagement devant lโ€™opinion internationale sur notre dรฉsir de voir rรฉgler le problรจme tchadien politiquement. Cette posture nโ€™est pas un aveu de faiblesse. Cโ€™est depuis 2016, que nous avons dit clairement que si on arrive ร  sโ€™asseoir autour dโ€™une table ronde inclusive et rรฉgler pacifiquement le problรจme tchadien, nous serons partants. Le rรฉgime a balayรฉ toutes ces propositions dโ€™un revers de la main. On voit aussi que dans une dรฉmarche prรฉcipitรฉe, les soutiens de la junte sont venus nous attaquer. Ils pensaient nous รฉliminer pour ouvrir les voies grandes ร  la pรฉrennisation du systรจme Dรฉby. Lโ€™รฉchec รฉtait total.

๐——๐—”๐—ž๐—”๐—ฅ๐—ง๐—œ๐— ๐—˜๐—ฆ : ๐—”ฬ€ ๐—ฒ๐—ป๐˜๐—ฒ๐—ป๐—ฑ๐—ฟ๐—ฒ ๐—น๐—ฒ๐˜€ ๐—ฑ๐—ฒ๐—ฟ๐—ป๐—ถ๐—ฒฬ€๐—ฟ๐—ฒ๐˜€ ๐—ฑ๐—ฒฬ๐—ฐ๐—น๐—ฎ๐—ฟ๐—ฎ๐˜๐—ถ๐—ผ๐—ป๐˜€ ๐—ฑ๐˜‚ ๐—ฃ๐—ฟ๐—ฒฬ๐˜€๐—ถ๐—ฑ๐—ฒ๐—ป๐˜ ๐—ฑ๐˜‚ ๐—–๐— ๐—ง, ๐— ๐—ฎ๐—ต๐—ฎ๐—บ๐—ฎ๐˜ ๐—ž๐—ฎ๐—ธ๐—ฎ, ๐˜ƒ๐—ผ๐˜€ ๐—ต๐—ผ๐—บ๐—บ๐—ฒ๐˜€ ๐˜€๐—ผ๐—ป๐˜ ๐—ฑ๐—ฒ๐˜€ ยซย ๐—บ๐—ฒ๐—ฟ๐—ฐ๐—ฒ๐—ป๐—ฎ๐—ถ๐—ฟ๐—ฒ๐˜€ย ยป. ๐—กโ€™๐—ฒ๐˜€๐˜-๐—ฐ๐—ฒ ๐—ฝ๐—ฎ๐˜€ ๐—ฝ๐—ฎ๐—ฟ๐—ฎ๐—ฑ๐—ผ๐˜…๐—ฎ๐—น ๐—ฝ๐—ผ๐˜‚๐—ฟ ๐—พ๐˜‚๐—ฒ๐—น๐—พ๐˜‚โ€™๐˜‚๐—ป ๐—พ๐˜‚๐—ถ ๐—ฑ๐—ถ๐˜ ๐—ฐ๐—ต๐—ฒ๐—ฟ๐—ฐ๐—ต๐—ฒ๐—ฟ ๐—น๐—ฎ ๐—ฝ๐—ฎ๐—ถ๐˜… ?

Mahadi Mahamat ALI : Ces vieilles chansons qui consistent ร  qualifier les rรฉsistants de mercenaires ne passent pas. Or aujourdโ€™hui, et ร  la lumiรจre des dรฉclarations des autoritรฉs maliennes, il apparait clairement que, ce sont les soldats tchadiens qui sont utilisรฉs comme supplรฉtifs pour concrรฉtiser lโ€™agenda consistant ร  la scission du Nord Mali. La lutte contre le terrorisme et lโ€™aguerrissement des soldats tchadiens qui seraient les seuls ร  mรชme ร  lutter contre le terrorisme est une sordide manipulation. Lโ€™armรฉe malienne, aussi, est capable de sรฉcuriser son territoire si elle dispose dโ€™รฉquipements adรฉquats. Pire, les aventures de mercenariat de lโ€™armรฉe tchadienne ont commencรฉ bien avant. Dans un passรฉ rรฉcent, lโ€™armรฉe tchadienne รฉtait envoyรฉe partout : ร  la Rรฉpublique du Congo en 1996, en RCA en 2003 (dรฉposant Patassรฉ au profit de Bouzizรฉ), au Cameroun, au Nigeria, au Mali etcโ€ฆ Bref le terme mercenariat a tout son sens dans les comportements de lโ€™armรฉe tchadienne. Lorsque certains officiels occidentaux nous ont accusรฉs de mercenariat ร  cause de notre lutte contre Daesh ร  cรดtรฉ de Haftar, nous leur avons rรฉpondu que nous serions peut-รชtre des Garibaldi mais pas des Bob Denard, directement, on a dรฉduit que nous serions des pro-italiens. La mรฉconnaissance de lโ€™histoire est une calamitรฉ. Garibaldi รฉtait non seulement le pรจre fondateur de lโ€™Italie moderne, mais il avait aidรฉ plusieurs rรฉpubliques sud-amรฉricaines ร  lutter contre les dictatures militaires. Puis autre chose trรจs importante, avant quโ€™il ne dรฉclare la guerre ร  Napolรฉon, Garibaldi รฉtait lโ€™allier de la France contre la Prusse ร  Dijon.

๐——๐—”๐—ž๐—”๐—ฅ๐—ง๐—œ๐— ๐—˜๐—ฆ : ๐—ฅ๐—ฒฬ๐—ฐ๐—ฒ๐—บ๐—บ๐—ฒ๐—ป๐˜, ๐—น๐—ฒ๐˜€ ๐—ฝ๐—ฟ๐—ผ๐—ฝ๐—ผ๐˜€ ๐—ฑ๐˜‚ ๐— ๐—ถ๐—ป๐—ถ๐˜€๐˜๐—ฟ๐—ฒ ๐—ฑ๐—ฒ๐˜€ ๐—”๐—ณ๐—ณ๐—ฎ๐—ถ๐—ฟ๐—ฒ๐˜€ ๐—˜ฬ๐˜๐—ฟ๐—ฎ๐—ป๐—ด๐—ฒฬ€๐—ฟ๐—ฒ๐˜€ ๐—ฑ๐˜‚ ๐—ง๐—ฐ๐—ต๐—ฎ๐—ฑ ๐—ผ๐—ป๐˜ ๐—ณ๐—ฎ๐—ถ๐˜ ๐—ฒฬ๐˜๐—ฎ๐˜ ๐—ฑโ€™๐˜‚๐—ป๐—ฒ ๐—ฝ๐—ฟ๐—ฒฬ๐˜€๐—ฒ๐—ป๐—ฐ๐—ฒ ๐—ฟ๐˜‚๐˜€๐˜€๐—ฒ ๐—ฒ๐—ป ๐—”๐—ณ๐—ฟ๐—ถ๐—พ๐˜‚๐—ฒ. ๐—˜๐˜๐—ฒ๐˜€-๐˜ƒ๐—ผ๐˜‚๐˜€ ๐—ฒ๐—ป ๐—ฐ๐—ผ๐—ป๐˜๐—ฎ๐—ฐ๐˜ ๐—ฎ๐˜ƒ๐—ฒ๐—ฐ ๐—น๐—ฒ๐˜€ ๐—ฅ๐˜‚๐˜€๐˜€๐—ฒ๐˜€ ?

Mahadi Mahamat ALI : La junte aux abois accuse tout le monde. Grรขce ร  notre principe de transparence et le sens รฉlevรฉ que nous accordons ร  nos amis et soutiens, nous aurions affichรฉ fiรจrement toute relation avec quiconque. Nous nโ€™avons pas eu cette chance. Nous avons beaucoup de respect pour la Russie. Il faut signaler aussi que la sociรฉtรฉ en question ici collabore plus avec des Etats que des rebelles.

๐——๐—”๐—ž๐—”๐—ฅ๐—ง๐—œ๐— ๐—˜๐—ฆ : ๐—Ÿ๐—ฎ ๐—ณ๐—ผ๐—ฟ๐˜๐—ฒ ๐—ฝ๐—ฟ๐—ฒฬ๐˜€๐—ฒ๐—ป๐—ฐ๐—ฒ ๐—ฑ๐—ฒ ๐—น๐—ฎ ๐—™๐—ฟ๐—ฎ๐—ป๐—ฐ๐—ฒ ๐˜€๐˜‚๐—ฟ ๐—น๐—ฒ ๐—ฝ๐—น๐—ฎ๐—ป ๐—บ๐—ถ๐—น๐—ถ๐˜๐—ฎ๐—ถ๐—ฟ๐—ฒ, ๐—ฝ๐—ผ๐—น๐—ถ๐˜๐—ถ๐—พ๐˜‚๐—ฒ, ๐—บ๐—ฒฬ๐—ฑ๐—ถ๐—ฎ๐˜๐—ถ๐—พ๐˜‚๐—ฒ ๐—ฒ๐˜ ๐—ฑ๐—ถ๐—ฝ๐—น๐—ผ๐—บ๐—ฎ๐˜๐—ถ๐—พ๐˜‚๐—ฒ ๐—ฎ๐˜‚๐˜… ๐—ฐ๐—ผฬ‚๐˜๐—ฒฬ๐˜€ ๐—ฑ๐˜‚ ๐—–๐—ผ๐—ป๐˜€๐—ฒ๐—ถ๐—น ๐— ๐—ถ๐—น๐—ถ๐˜๐—ฎ๐—ถ๐—ฟ๐—ฒ ๐—ฑ๐—ฒ ๐—ง๐—ฟ๐—ฎ๐—ป๐˜€๐—ถ๐˜๐—ถ๐—ผ๐—ป (๐—–๐— ๐—ง), ๐˜‚๐—ป ๐—ผ๐—ฟ๐—ด๐—ฎ๐—ป๐—ฒ ๐˜€๐—ฎ๐—ป๐˜€ ๐—น๐—ฒฬ๐—ด๐—ถ๐˜๐—ถ๐—บ๐—ถ๐˜๐—ฒฬ, ๐—ป๐—ฒ ๐—ฐ๐—ผ๐—บ๐—ฝ๐—น๐—ถ๐—พ๐˜‚๐—ฒ-๐˜-๐—ฒ๐—น๐—น๐—ฒ ๐—ฝ๐—ฎ๐˜€ ๐—น๐—ฒ๐˜€ ๐—ฐ๐—ต๐—ฎ๐—ป๐—ฐ๐—ฒ๐˜€ ๐—ฑ๐—ฒ ๐—ฟ๐—ฒฬ๐—ฐ๐—ผ๐—ป๐—ฐ๐—ถ๐—น๐—ถ๐—ฎ๐˜๐—ถ๐—ผ๐—ป ๐—ฒ๐—ป๐˜๐—ฟ๐—ฒ ๐—ง๐—ฐ๐—ต๐—ฎ๐—ฑ๐—ถ๐—ฒ๐—ป๐˜€?

Mahadi Mahamat ALI : La question est, qui gรจre le Tchad aujourdโ€™hui ? Des acteurs de la sociรฉtรฉ civile ont clairement dรฉnoncรฉ que le Tchad est gรฉrรฉ par lโ€™ambassade de France. La vision de la France qui consiste ร  garder le Tchad, ce quโ€™elle appelle ยซ territoire militaire du Tchad ยป ne sera jamais acceptรฉe par la jeunesse actuelle. Le jeune tchadien dโ€™aujourdโ€™hui, instruit et hyper connectรฉ, nโ€™acceptera pas dโ€™รชtre manipulรฉ comme ses grands-parents lโ€™ont รฉtรฉ dans les annรฉes 50, 60 ou 70. La France doit rรฉactualiser son logiciel pour que la jeunesse africaine lโ€™aide aussi ร  รฉradiquer les sentiments anti-France qui se sont accumulรฉs, ร  raison, depuis des annรฉes. La jeunesse africaine veut un rapport รฉgalitaire et un partenariat gagnant-gagnant.

๐——๐—”๐—ž๐—”๐—ฅ๐—ง๐—œ๐— ๐—˜๐—ฆ : ๐—”๐˜‚๐—ท๐—ผ๐˜‚๐—ฟ๐—ฑโ€™๐—ต๐˜‚๐—ถ, ๐Ÿฑ ๐—บ๐—ผ๐—ถ๐˜€ ๐—ฎ๐—ฝ๐—ฟ๐—ฒฬ€๐˜€ ๐—น๐—ฎ ๐—บ๐—ผ๐—ฟ๐˜ ๐—ฑ๐—ฒ ๐——๐—ฒฬ๐—ฏ๐˜†, ๐—น๐—ฒ ๐˜€๐˜†๐˜€๐˜๐—ฒฬ€๐—บ๐—ฒ ๐—ฑ๐˜‚ ๐—ฝ๐—ผ๐˜‚๐˜ƒ๐—ผ๐—ถ๐—ฟ ๐— ๐—ผ๐˜‚๐˜ƒ๐—ฒ๐—บ๐—ฒ๐—ป๐˜ ๐—ฃ๐—ผ๐—น๐—ถ๐˜๐—ถ๐—พ๐˜‚๐—ฒ ๐—ฑ๐˜‚ ๐—ฆ๐—ฎ๐—น๐˜‚๐˜ (๐— ๐—ฃ๐—ฆ) ๐—ฒ๐˜€๐˜ ๐˜๐—ผ๐˜‚๐—ท๐—ผ๐˜‚๐—ฟ๐˜€ ๐—น๐—ฎฬ€. ๐—ง๐—ผ๐˜‚๐˜€ ๐—น๐—ฒ๐˜€ ๐—บ๐—ฒ๐—บ๐—ฏ๐—ฟ๐—ฒ๐˜€ ๐—ฑ๐—ฒ ๐—น๐—ฎ ๐—ณ๐—ฎ๐—บ๐—ถ๐—น๐—น๐—ฒ ๐—ฒ๐˜ ๐—ฑ๐˜‚ ๐—ฐ๐—น๐—ฎ๐—ป ๐——๐—ฒฬ๐—ฏ๐˜† ๐—œ๐˜๐—ป๐—ผ ๐—ผ๐—ป๐˜ ๐˜๐—ผ๐˜‚๐—ท๐—ผ๐˜‚๐—ฟ๐˜€ ๐—ฒ๐—ป๐˜๐—ฟ๐—ฒ ๐—น๐—ฒ๐˜‚๐—ฟ๐˜€ ๐—บ๐—ฎ๐—ถ๐—ป๐˜€ ๐˜๐—ผ๐˜‚๐˜๐—ฒ๐˜€ ๐—น๐—ฒ๐˜€ ๐—ฝ๐—ผ๐˜€๐—ถ๐˜๐—ถ๐—ผ๐—ป๐˜€ ๐—ฒฬ๐—ฐ๐—ผ๐—ป๐—ผ๐—บ๐—ถ๐—พ๐˜‚๐—ฒ๐˜€ ๐—ฒ๐˜ ๐—ฑ๐—ถ๐—ฟ๐—ฒ๐—ฐ๐˜๐—ถ๐—ผ๐—ป๐˜€ ๐—ณ๐—ถ๐—ป๐—ฎ๐—ป๐—ฐ๐—ถ๐—ฒฬ€๐—ฟ๐—ฒ๐˜€ ๐—น๐—ฒ๐˜€ ๐—ฝ๐—น๐˜‚๐˜€ ๐—ถ๐—บ๐—ฝ๐—ผ๐—ฟ๐˜๐—ฎ๐—ป๐˜๐—ฒ๐˜€ ๐—ฑ๐—ฒ ๐—นโ€™๐—ฒฬ๐—ฐ๐—ผ๐—ป๐—ผ๐—บ๐—ถ๐—ฒ ๐˜๐—ฐ๐—ต๐—ฎ๐—ฑ๐—ถ๐—ฒ๐—ป๐—ป๐—ฒ, ๐—ถ๐—ฑ๐—ฒ๐—บ ๐—ฝ๐—ผ๐˜‚๐—ฟ ๐—นโ€™๐—ฎ๐—ฟ๐—บ๐—ฒฬ๐—ฒ. ๐—ฅ๐—ถ๐—ฒ๐—ป ๐—ฑโ€™๐—ฒ๐˜€๐˜€๐—ฒ๐—ป๐˜๐—ถ๐—ฒ๐—น ๐—ปโ€™๐—ฎ ๐—ฐ๐—ต๐—ฎ๐—ป๐—ด๐—ฒฬ ๐—ฒ๐—ป ๐—ณ๐—ถ๐—ป ๐—ฑ๐—ฒ ๐—ฐ๐—ผ๐—บ๐—ฝ๐˜๐—ฒ. ๐—Ÿ๐—ฒ ๐—–๐—ผ๐—ป๐˜€๐—ฒ๐—ถ๐—น ๐— ๐—ถ๐—น๐—ถ๐˜๐—ฎ๐—ถ๐—ฟ๐—ฒ ๐—ฑ๐—ฒ ๐—ง๐—ฟ๐—ฎ๐—ป๐˜€๐—ถ๐˜๐—ถ๐—ผ๐—ป (๐—–๐— ๐—ง) ๐—ณ๐—ฎ๐—ถ๐˜- ๐—ถ๐—น ๐—ฑ๐˜‚ ๐——๐—ฒฬ๐—ฏ๐˜† ๐˜€๐—ฎ๐—ป๐˜€ ๐——๐—ฒฬ๐—ฏ๐˜† ?

Mahadi Mahamat ALI : A lโ€™allure oรน รฉvoluent les choses, incontestablement. En tout cas, cโ€™est ce quโ€™il espรจre avec lโ€™aide de ses soutiens. Le Peuple tchadien est ร  jamais dรฉterminรฉ, pour empรชcher tout retour en arriรจre.

๐——๐—”๐—ž๐—”๐—ฅ๐—ง๐—œ๐— ๐—˜๐—ฆ : ๐—ค๐˜‚๐—ฒ๐—น๐—น๐—ฒ๐˜€ ๐˜€๐—ผ๐—ป๐˜ ๐˜ƒ๐—ผ๐˜€ ๐—ฟ๐—ฒ๐—น๐—ฎ๐˜๐—ถ๐—ผ๐—ป๐˜€ ๐—ฎ๐˜ƒ๐—ฒ๐—ฐ ๐—น๐—ฒ๐˜€ ๐—ฎ๐˜‚๐˜๐—ผ๐—ฟ๐—ถ๐˜๐—ฒฬ๐˜€ ๐—ณ๐—ฟ๐—ฎ๐—ป๐—ฐฬง๐—ฎ๐—ถ๐˜€๐—ฒ๐˜€ ? ๐—˜๐˜ ๐—ฎ๐˜ƒ๐—ฒ๐˜‡-๐˜ƒ๐—ผ๐˜‚๐˜€ ๐˜‚๐—ป ๐—บ๐—ฒ๐˜€๐˜€๐—ฎ๐—ด๐—ฒ ๐—ฎฬ€ ๐—น๐—ฒ๐˜‚๐—ฟ ๐—ฎ๐—ฑ๐—ฟ๐—ฒ๐˜€๐˜€๐—ฒ๐—ฟ ๐—ฝ๐—ฎ๐—ฟ ๐—ฟ๐—ฎ๐—ฝ๐—ฝ๐—ผ๐—ฟ๐˜ ๐—ฎฬ€ ๐—น๐—ฒ๐˜‚๐—ฟ ๐—ฝ๐—ผ๐—น๐—ถ๐˜๐—ถ๐—พ๐˜‚๐—ฒ ๐—ฎ๐˜‚ ๐—ง๐—ฐ๐—ต๐—ฎ๐—ฑ.

Mahadi Mahamat ALI : Les premiers contacts avec la France รฉtait chez les soeurs jรฉsuites du collรจge Sacrรฉ-Coeur. Cโ€™est lร  oรน nous avons croisรฉ les idรฉaux fondateurs de la Rรฉpublique franรงaise ร  savoir Libertรฉ, Egalite et Fraternitรฉ. Nous avons complรฉtรฉ nos connaissances par lโ€™apprentissage des philosophes des lumiรจres mais aussi, plus rรฉcents des intellectuels tels que Hugo et Jaurรจs. Nous avons รฉtรฉ sรฉduits par cette sociรฉtรฉ idรฉale. Et cโ€™est dans la suite logique des choses que, par financement familial, nous nous sommes retrouvรฉs en France, plus prรฉcisรฉment ร  Reims, pour approfondir nos connaissances en 1989. En 1992, aprรจs lโ€™avรจnement du rรฉgime Dรฉby, notre famille qui sโ€™รฉtait rรฉfugiรฉe au Nigeria voisin, a รฉtรฉ raflรฉe et dรฉportรฉe vers le Tchad. Plusieurs membres de notre famille ont รฉtรฉ exรฉcutรฉs. Et nous nous sommes retrouvรฉs comme rรฉfugiรฉs en France. Jโ€™ai un grand respect pour le Peuple de France en gรฉnรฉral et les rรฉmois en particulier. Pour les autoritรฉs franรงaises, car nous faisons la part des choses entre les politiques et le Peuple, nous nโ€™avons pas eu cette chance dโ€™avoir un contact quelconque avec elles. Car, nous sommes considรฉrรฉs comme un groupe Toubou, donc ennemi ร  combattre. Nous ne comprenons pas cette logique quโ€™un Ministre des Affaires รฉtrangรจres de la France (Jean Yves Le Drian), sur la plus grande chaine de tรฉlรฉvision de lโ€™Etat, nous accuse de colonne Gorane venue de la Libye pour envahir le Tchad. Cela nous a rappelรฉs ยซ la colonne Tutsi venant de lโ€™Ouganda ยป et tout le monde sait comment cela sโ€™est terminรฉ, par le gรฉnocide des Tutsi. Nous demandons ร  la France dโ€™oeuvrer et dโ€™aider les Tchadiens ร  construire une Nation vรฉritablement dรฉmocratique au lieu de coopter des potentats qui tyrannisent leurs Peuples. Pour certains analystes, la mort de Dรฉby aurait fait capoter le projet de la France au Sahel. Nous leur rรฉpondons que tout projet qui aura pour pilier une dictature qui oppresse et opprime, sโ€™รฉcroulera.

๐——๐—”๐—ž๐—”๐—ฅ๐—ง๐—œ๐— ๐—˜๐—ฆ : ๐—ค๐˜‚๐—ฒ๐—น๐—น๐—ฒ ๐—ฒ๐˜€๐˜ ๐˜ƒ๐—ผ๐˜๐—ฟ๐—ฒ ๐—ฝ๐—ผ๐˜€๐—ถ๐˜๐—ถ๐—ผ๐—ป ๐—ฝ๐—ฎ๐—ฟ ๐—ฟ๐—ฎ๐—ฝ๐—ฝ๐—ผ๐—ฟ๐˜ ๐—ฎฬ€ ๐—น๐—ฎ ๐—พ๐˜‚๐—ฒ๐˜€๐˜๐—ถ๐—ผ๐—ป ๐—ฑ๐—ฒ ๐—น๐—ฎ ๐—น๐˜‚๐˜๐˜๐—ฒ ๐—ฐ๐—ผ๐—ป๐˜๐—ฟ๐—ฒ ๐—น๐—ฒ ๐˜๐—ฒ๐—ฟ๐—ฟ๐—ผ๐—ฟ๐—ถ๐˜€๐—บ๐—ฒ ๐—ฎ๐˜‚ ๐—ฆ๐—ฎ๐—ต๐—ฒ๐—น ๐—ฒ๐˜ ๐—ฒ๐—ป ๐—Ÿ๐—ถ๐—ฏ๐˜†๐—ฒ ๐—ผ๐˜‚ฬ€ ๐—ถ๐—น ๐˜€๐—ฒ๐—บ๐—ฏ๐—น๐—ฒ ๐—พ๐˜‚๐—ฒ ๐˜ƒ๐—ผ๐˜‚๐˜€ ๐—ฎ๐˜ƒ๐—ฒ๐˜‡ ๐—ฎ๐—ถ๐—ฑ๐—ฒฬ ๐—ฎฬ€ ๐—น๐—ฎ ๐—น๐˜‚๐˜๐˜๐—ฒ ๐—ฐ๐—ผ๐—ป๐˜๐—ฟ๐—ฒ ๐—น๐—ฒ๐˜€ ๐—ด๐—ฟ๐—ผ๐˜‚๐—ฝ๐—ฒ๐˜€ ๐˜๐—ฒ๐—ฟ๐—ฟ๐—ผ๐—ฟ๐—ถ๐˜€๐˜๐—ฒ๐˜€ ?

Mahadi Mahamat ALI : Une personne sensรฉe ne peut rester indiffรฉrente aux discours de ceux qui prรดnent la nรฉgation de lโ€™humanitรฉ. Cโ€™est un devoir pour tout un chacun car elle dรฉmolit la dรฉmocratie, anรฉantit la concorde, bref, mine le vivre ensemble dans nos sociรฉtรฉs qui sont par essence diverses. Nous dรฉnonรงons aussi lโ€™attitude de ceux qui, pour rรฉaliser dโ€™autres objectifs inavouรฉs, collent lโ€™รฉtiquette terroriste ร  tous ceux qui nโ€™acceptent pas leurs manoeuvres. Nous en savons quelque chose, car des annรฉes durant, on nous a cataloguรฉs comme proches des islamistes, et tout cela pour aider le soldat dictateur Dรฉby.

๐——๐—”๐—ž๐—”๐—ฅ๐—ง๐—œ๐— ๐—˜๐—ฆ : ๐—จ๐—ป ๐—บ๐—ฒ๐˜€๐˜€๐—ฎ๐—ด๐—ฒ ๐—ฎ๐˜‚๐˜… ๐—ง๐—ฐ๐—ต๐—ฎ๐—ฑ๐—ถ๐—ฒ๐—ป๐˜€ ๐—ฒ๐˜ ๐—ฎ๐˜‚๐˜… ๐—”๐—ณ๐—ฟ๐—ถ๐—ฐ๐—ฎ๐—ถ๐—ป๐˜€ ๐˜€๐˜‚๐—ฟ ๐—น๐—ฒ๐˜‚๐—ฟ ๐—ฟ๐—ผฬ‚๐—น๐—ฒ ๐—ฑ๐—ฎ๐—ป๐˜€ ๐—น๐—ฒ๐˜‚๐—ฟ ๐—ฑ๐—ฒ๐˜ƒ๐—ฒ๐—ป๐—ถ๐—ฟ, ๐—ฝ๐—ฎ๐—ฟ ๐—ฟ๐—ฎ๐—ฝ๐—ฝ๐—ผ๐—ฟ๐˜ ๐—ฎฬ€ ๐—ฐ๐—ฒ ๐—พ๐˜‚๐—ถ ๐˜€๐—ฒ ๐—ฝ๐—ฎ๐˜€๐˜€๐—ฒ ๐—ฑ๐—ฎ๐—ป๐˜€ ๐—น๐—ฒ๐˜‚๐—ฟ ๐—ฝ๐—ฎ๐˜†๐˜€ ๐—ฒ๐˜ ๐˜€๐˜‚๐—ฟ ๐—น๐—ฒ ๐—–๐—ผ๐—ป๐˜๐—ถ๐—ป๐—ฒ๐—ป๐˜?

Mahadi Mahamat ALI : Au Peuple tchadien dans son ensemble, nous leur disons de garder espoir. Et quโ€™aprรจs les tรฉnรจbres, la lumiรจre jaillira. Il est vrai que nous vivons dans un monde, de plus en plus รฉgoรฏste, comme le disent nos compatriotes chrรฉtiens ยซ dans ce bas monde, chacun portera sa croix ยป car Jรฉsus a portรฉ la sienne. La libertรฉ sโ€™arrache et pour cela, nous devons consentir le sacrifice nรฉcessaire. Face ร  lโ€™injustice et ร  lโ€™arbitraire, le devoir nous oblige ร  agir. Un Hadith cherif de chez nos compatriotes musulmans dit : ยซ Dโ€™aprรจs Abu Saeed Al-Khudri, qui a dit : jโ€™ai entendu le messager de Dieu, que Dieu le bรฉnisse et lui accorde la paix, dire :โ€™โ€™ Quiconque parmi vous, voit un mal quโ€™il le change avec la main, sโ€™il ne peut pas, avec la bouche, sโ€™il ne peut pas, le dรฉnonce au fond de son coeur ยป. La lutte que nous menons est une lutte laรฏque oรน toutes les idรฉes quโ€™elles soient philosophiques ou dogmatiques doivent cohabiter en paix. Nous lanรงons un appel solennel au Peuple pour conjuguer les efforts afin que ses aspirations lรฉgitimes, ร  savoir la justice, la libertรฉ et la dรฉmocratie soient une rรฉalitรฉ au Tchad. Les combattants du FACT sont plus que jamais dรฉterminรฉs ร  libรฉrer le Tchad du joug de lโ€™arbitraire et de la tyrannie.

Tchadanthropus-tribune avec Dakartimes

Lโ€™article #TCHAD #FACT : ๐— ๐—”๐—›๐——๐—œ ๐— ๐—”๐—›๐—”๐— ๐—”๐—ง, ๐—Ÿ๐—˜๐—”๐——๐—˜๐—ฅ ๐——๐—จ ๐—™๐—”๐—–๐—ง ๐——๐—œ๐—ง ๐—ง๐—ข๐—จ๐—ง ๐—ฆ๐—จ๐—ฅ ยซ๐——๐—”๐—ž๐—”๐—ฅ๐—ง๐—œ๐— ๐—˜๐—ฆยป ๐‘บ๐’†๐’๐’” ๐’…๐’† ๐’”๐’๐’ ๐’†๐’๐’ˆ๐’‚๐’ˆ๐’†๐’Ž๐’†๐’๐’•-๐‘ด๐’๐’“๐’• ๐’…๐’† ๐‘ซ๐’†๐’ƒ๐’š -๐‘ช๐’๐’–๐’‘ ๐’…โ€™๐‘ฌ๐’•๐’‚๐’• ๐’…๐’– ๐‘ช๐‘ด๐‘ป โ€“ ๐‘น๐’ฬ‚๐’๐’† ๐’…๐’† ๐’๐’‚ ๐‘ญ๐’“๐’‚๐’๐’„๐’† ๐’‚๐’– ๐‘ป๐’„๐’‰๐’‚๐’…- ๐’๐’‚ ๐‘น๐’–๐’”๐’”๐’Š๐’† est apparu en premier sur Le Tchadanthropus-tribune.

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiรฉe. Les champs obligatoires sont indiquรฉs avec *