Trois leaders de la la Coordinations des actions citoyennes Wakit Tamma sont gardés à vue depuis le 11 octobre. Cette arrestation fait suite aux manifestations du 2 octobre 2021, apprend-on.

Les porte-paroles de Wakit Tamma Barka Michel et Dr Sitack Yombatin, et le président du RDST, Marting Félix Kodjiga sont en garde à vue à la coordination de la police judiciaire. Ils ont été auditionnés suite à la manifestation pacifique du 02 octobre 2021. Ils sont accusés de, « attroupement ayant provoqué un trouble à l’ordre public, atteinte à l’intégrité corporelle et destruction des biens. ». Me. Max Loalngar et Me. Koude Mbainaissem, conformément à leur statut d’avocats, feront l’objet d’une procédure devant le Conseil de l’Ordre des avocats.

La réaction de la CTDDH

La Convention Tchadienne de Défense des Droits de l’homme ( CTDDH ), estime que la marche du 09 Octobre dernier organisée par WAKIT-TAMMA et qui avait été étouffée dans l’œuf par la Police Nationale ne pouvait pas logiquement entraîner des troubles à l’ordre public du fait qu’elle n’a pas eu lieu selon les propres termes du gouvernement.

Tchad : des membres de Wakit Tamma seront auditionnés ce lundi

La CTDDH, condamne avec la dernière énergie cette arrestation arbitraire et surtout en cette période de transition.

La Convention Tchadienne de Défense des Droits de l’homme (CTDDH) exige leur libération immédiate et sans conditions.

La CTDDH, invite les autorités de la Transition au discernement et à éviter ces genres d’actes qui risquerait de compromettre la tenue du futur dialogue national inclusif.

L’article Tchad : les leaders de Wakit Tamma auditionnés sont gardés à vue est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *