On n’a pas fini de sécher les larmes qu’arrive déjà le « hol ». Cela fait un an que vous nous avez quittés, en l’espace d’une semaine fatidique. L’oncle d’abord : Badawi IBRAHIM TAHA (19 décembre 2020) et le neveu ensuite, Abdelkader MAHAMAT BADAOUI AOUDA (26 décembre 2020).

Surprenant destin, quand on sait que le neveu à toujours averti qu’il suivrait l’oncle. « Dal maktoub », répète souvent Badawi. Certes, mais le vide laissé est grand. Certains empruntent par réflexe le chemin de Goudji, où nous profitions de l’ombre fraiche des manguiers, et d’autres, passent devant les bureaux de l’atelier Alif, en pensant aux croissants, koseï et café « mour ».

Mais rassurez-vous car, la lecture collective du coran des vendredis continue chez Abba TAHA, comme les retrouvailles habituelles des visiteurs de l’atelier, chez le Rey, Mahamat AHMAT HADJARA.

« Allah yakhfir leikoum wa yar hamkoum bé djanna », au milieu des frères et amis : Idriss MISKINE, Bouba BAMOU, Abba AKHOUNA (Capi.), Mahamat Hassane ADOUDOU, Ahmet TOURE, Bichara MALOUD, Alhadj ADAMOU, Brahim SAMBA, Ahmat DAHAB, Moustapha MONGONO, Mamadou TALBA, Youssouf IDRISS, Ahmat Mahamat DJARMA, Abdoulaye DOUTO, Adoum ATIM….                                                                                                                                   

BANGALI DAOUDA Boukar

L’article #TCHAD #IN MEMORIUM : « A Dieu nous somme, à Lui nous retournons » est apparu en premier sur Le Tchadanthropus-tribune.

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.