Le ministre de la Santé publique va de nouveau en guerre contre la commercialisation illégale des produits pharmaceutiques. Abdoulaye Sabre Fadoul demande aux auteurs de déguerpir

« Il m’a été donné de constater avec regret, l’installation anarchique des points de vente des médicaments et autres produits pharmaceutiques d’origine douteuse », s’offusque le ministre. Il regrette que ces produits soient soumis à des conditions ne respectant pas les normes. Bien encore,  cela se fait par des personnes « non qualifiées » dans la ville de N’Djamena et plus précisément aux alentours des établissements de santé.

Le patron de la santé regrette que, en plus de la violation des textes en matière de la Pharmacie qu’il constitue, expose la population à des : « produits contrefaits ».

Le ministre de la Santé publique rappelle que : « toute vente des produits de santé et l’exercice de la profession pharmaceutique sans l’autorisation préalable du Ministère de la Santé Publique sont répréhensibles par les textes, relatifs à la pharmacie. Et de la profession. »

Tchad : une quantité importante de faux médicaments saisie à N’Djamena

Par conséquent, il est demandé à tous ces vendeurs illégaux de déguerpir sans délai des sites anarchiquement occupés, sur les devantures des hôpitaux et autres structures de santé. Les contrevenants s’exposent à la dure application de la loi.

L’article Tchad : vente illégal de médicaments, le ministre de la Santé rappelle à l’ordre est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.