Depuis quelques jours des compatriotes seraient informés des distributions de machettes pour les ressortissants du nord, comme du sud du Tchad. Le tout accompagné de messages de haines.

S’il y a guerre civile au Tchad, celle-ci n’épargnera personne. C’est nos familles qui en payeront les conséquences. Nous sommes à un tournant de l’avenir de notre pays, et ceux. Qui accompagnent ces genres de propagandes doivent savoir qu’ils causent du tort à l’ensemble des populations tchadiennes, si demain une guerre civile éclate dans notre pays.

Nous ne pouvons penser que l’armée française qui serait en train de transporter tous ces sacs de machettes pour les distribuer afin qu’une guerre éclate ; ceux qui manigancent ces genres de mauvaises nouvelles se trouvent au sein de ceux qui ne veulent pas du dialogue national inclusif.

Après investigation, il se trouve que les sacs de machettes appartiennent à un commerçant qui a l’habitude de faire ces commandes de la manière la plus légale. Puis il revend sa marchandise aux paysans et ceux qui travaillent la terre et qui défrichent les hautes herbes. Les faits se seraient déroulés à Koutéré à la frontière avec le Cameroun, précise un autre confrère. Et il précise que la douane tchadienne a saisi des marchandises diverses parmi lesquelles se trouvaient 120 cartons de machettes contenant chacune 48 pièces.

À la véracité de cette information, nous nous posons la question, que vient faire le nom de la France dans une affaire comme celle-ci ? Même si aujourd’hui plusieurs de nos compatriotes ont un ressenti négatif contre la France, de telles informations non vérifiées risquent de porter préjudice, et involontairement on risque d’allumer le feu.

Dans notre pays actuellement, les frustrations sont grandes, et comme on le dit souvent les 31 ans de dictatures de règne de Deby ne sont pas encore digérés par une population qui a trop subi. Mais il faut qu’on soit conscient que ce n’est pas en attisant la haine que nous allons installer la justice.

Qui que nous soyons, combattons l’injustice par la justice, le mensonge par la vérité, et c’est de cette manière que même nos adversaires nous respecteront.

En parcourant certains écrits sur Facebook, Wattsup et autres plateformes de discussions, on retrouve presque 70 % de Fakes News, que le traitement d’une information de conscience, ou de dénonciation indicative positive. C’est pourquoi, les médias en ligne et les médias sur papier doivent être des régulateurs de la vraie information qui dénonce, qui indique, qui indexe pour rétablir la vérité et demander justice. Nous devons ensemble combattre l’impunité généralisée, les détournements de deniers de l’état, l’injustice faite sur chaque citoyen, mais pas suivre le vent. Un adage bien connu dit : qui va avec le vent à l’instinct de feuille morte.

Nous faisons tous des erreurs, on tombe et on se relève, mais n’allons pas toiser l’extrême, l’extrême a cramé Icare à force de vouloir aller trop loin pour s’approcher du soleil.

Il faut libérer les leaders des manifestations qui sont en prison.

En les gardant en prison, en voulant qu’ils payent les dérives d’une certaine jeunesse en colère, le régime CMT ne fera que le rendre comme des héros aux yeux de la population. Il faut au contraire chercher un consensus de dialogue avec eux pour apaiser les tensions avant le dialogue national inclusif.

Les aînés qui s’agrippent au pouvoir qui les fuit.

Les aînés qui soufflent sur la braise à force de communiqués démonstratifs doivent mettre de l’eau dans leur vin. Qu’est-ce qu’ils ont fait au peuple tchadien en matière d’héritage si ce n’est l’échafaud ? Des générations entières ont été sacrifiées à cause de leurs errements, leurs égocentrismes et leurs égoïsmes. Des personnalités politiques depuis les années 60/70 continuent jusqu’à présent à attiser la haine au lieu de prôner la sagesse. Tous leurs communiqués sont violents, où aucun tchadien ne trouve un juste milieu de l’apaisement. Chacun veut coûte que coûte le pouvoir même si le pouvoir le fuit. Ils devraient avoir honte d’avoir sacrifié des générations entières des Tchadiens pour le seul but d’assouvir leurs sombres ambitions.

Il y a maintenant un dialogue national inclusif en vue, faisons de manière qu’ils réussissent avec l’entière sincérité des uns et des autres, sinon rien n’empêchera la déchirure, et il n’y aura que ceux qui l’ont voulu qui en payeront le prix. Basta.

Tchadanthropus-tribune

L’article #TCHAD #Société : Attention à la propagande appelant les Tchadiens à la haine. est apparu en premier sur Le Tchadanthropus-tribune.

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.