Le parti Tchad Uni, à travers un communiqué du 21 juin 2022, regrette qu’il n’y ait aucune volonté réelle de parvenir à un accord entre le gouvernement et les rebelles en pourparlers à Doha.

Pour la formation politique, l’absence d’un chronogramme précis et les manœuvres dilatoires tendant à empêcher la signature d’un accord dans un délai court, entrainant le prolongement de fait de la période de transition sont la parfaite illustration de cette absence manifeste de volonté. C’est un objectif inavoué pour certains.

Le président du parti Tchad Uni, Mahamat Zene Cherif constate que depuis plusieurs mois : « il n’y a aucune volonté réelle de parvenir à un accord entre les parties pour parvenir à une Paix durable et un Dialogue véritablement inclusif. »

Le parti TCHAD UNI interpelle les politico-armés et le gouvernement tchadien de transition : quant à leur responsabilité historique devant le peuple tchadien et leur devoir moral de parvenir à un accord de paix avec objectivité, sincérité et en privilégiant intérêt supérieur de la nation.

Mahamat Zene Cherif exige une transparence totale dans le processus en cours et demande à ce que les pourparlers encours ne deviennent pas un cadre d’échanges infinis et des discussions inopportunes.

L’article Tchad-pourparlers de Doha : le parti Tchad Uni appelle à la responsabilité des acteurs est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Politique
– Journal du Tchad

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.