Au moins quatre personnes ont perdu la vie à l’issue du conflit qui oppose les agriculteurs et éleveurs du village Léo Mbaye, département de la Kabbia, province du Mayo-Kebbi Est.

Un conflit intercommunautaire, opposant les éleveurs aux agriculteurs a été à l’origine d’un bain de sang dans la province du Mayo-Kebbi Est. Tout serait parti de la pénétration d’un troupeau dans des champs. Au moins quatre personnes y ont laissé leurs vies. D’après les riverains, les forces de défense et sécurité étaient impliquées dans les affrontements. Le village a d’ailleurs été incendié et les habitants en débandade. Les populations fuient pour chercher refuge dans les localités voisines, voire plus loin.

Pour les ressortissants du canton Léo, il s’agit d’un : « massacre planifié contre les autochtones par les autorités administratives. » Des dégats ont été enregistrés de façon rapide. Pertes en vie humaines, destruction des biens matériels, incendies et fuite des habitants entre autres.

Le gouverneur de la province du Mayo-Kebbi Est, explique : « Il y a des arabes qui viennent du Mayo-Boneye. Ils viennent armés et sur des chevaux. Ils sont nombreux. Le problème s’aggrave de plus en plus. Je suis en brousse. Je vois des maisons qui brûlent ».

Aux dernières nouvelles, les forces de défense et de sécurité ont été déployées sur les différents sites.

L’article Tchad : les habitants du village Léo fuient après les affrontements sanglants dans la Kabbia est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Politique
– Journal du Tchad

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Generated by Feedzy