Analyse…

Message du 11 août 2023 à la nation

Dans le message à la nation, le président de transition a clairement jeter les amarres et tracer les contours de ses ambitions pour le devenir du Tchad, et sa reconstruction.

Un message à la nation où un vibrant hommage a été rendu à tous ceux qui ont contribué pour l’indépendance du Tchad. Un message d’unité, de résilience, et d’espoir.

La vision patriotique lui incombe de penser que le Tchad est à l’orée des temps incertains et difficiles, des menaces réelles et croissantes, et qu’il est entouré dorénavant de tous les dangers. Des défis sécuritaires dangereux qui guettent toutes les frontières du pays, au nord avec le problème libyen que le Sahel subit, à l’Est avec l’imbroglio soudanais, au sud avec la présence de VAGNER en Centrafrique, et actuellement au Niger avec l’instabilité politique qui se profile. Si en plus le voisin nigérien bascule côté Russe, le Tchad sera carrément encerclé par le Groupe VAGNER.

Face à tout cela, un accent particulier est lancé à l’unité des filles et fils du Tchad. « Nous sommes très forts quand les Tchadiens se soutiennent mutuellement ». Dit-il sans ménagement.

Pour faire face aux défis sécuritaires, sanitaires, humanitaires et environnementaux, les Tchadiens doivent s’unir face à l’adversité.

Nous devons absolument construire une société juste, plus durable et équitable, en garantissant les services sociaux de base, éducation, santé, jusqu’à l’emploi. Un plan de développement national est en vue post-transition si la courroie de transition est bien huilée…

Pour bâtir une société juste, il faut faire preuve de tolérance, de compréhension et de respect de notre diversité, et c’est ce qui renforce les liens en tant que nation.

Puis comme une homélie, le président de transition du Tchad s’arme de ces mots qui saccadent son discours.

«Il faut l’union sacrée face à ceux qui prônent la division dans notre pays, et au rejet de l’autre. Essentiellement, cela ne veut pas dire que nous devons être tous d’accord sur tout. Au contraire, nous devons valoriser la diversité des opinions et des idées, l’esprit critique et les objectifs, car c’est ainsi que naissent l’innovation et le progrès. Nous devons apprendre à dialoguer, à nous écouter les uns et les autres, et à trouver des compromis pour avancer ensemble. L’union implique également de regarder au-delà de nos intérêts personnels et partisans et de nous concentrer sur ce qui nous unit en tant que peuple pour nous même et pour les générations futures».

La paix n’a pas de prix. «En tant que nation qui a connu les affres de la guerre, nous devons jouer un rôle majeur et important pour promouvoir la paix, le dialogue et la justice autour de nous et entre les nations».

Et c’est ainsi que la transition au Tchad suit son chemin, malgré un contexte régional et international difficile. Les engagements pris sont respectés, comme stipulé dans les recommandations et résolutions du dialogue national inclusif et souverain, conformément aux calendriers établis. Le fruit des actions satisfaisantes a permis un apaisement global parmi lesquels ; l’accord de paix de Doha avec les politico-militaires, les différentes grâces présidentielles, la libération des prisonniers de guerre, et ceux impliqués dans les troubles. La restitution des biens injustement pris et occupés, la levée des restrictions, l’inclusivité du dialogue, et la constance de la main tendue par la création d’un ministère à part entière de la réconciliation nationale.

Ensuite, il faut saluer le respect des calendriers de la transition sur un retour à l’ordre constitutionnel avec tous les efforts fournis par les activités du gouvernement instruit par le président de transition.

Il ne faut pas perdre de vue les efforts mis en place pour faciliter le trajet vers un ordre constitutionnel avec l’élaboration d’une nouvelle constitution bientôt à l’évidence du suffrage populaire.

L’analyse logique de ce message à la nation à la veille de la fête de l’indépendance laisse chaque tchadien plein d’espoir. La génération actuelle qui aspire à un essor certain voit en ce seuil les paliers du futur. Un escalier aux relents constructeurs que seul l’avenir pourra en témoigner.

Le rendez-vous est pris…

Tchadanthropus-tribune

 

 

L’article #TCHAD #Indépendance : Mahamat Idriss Déby – Nous ne pouvons avoir les mêmes idées, mais nous sommes obligés de nous entendre pour le bien du Tchad. est apparu en premier sur Le Tchadanthropus-tribune.

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *